L’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Rapport annuel 2014-2015

En manchette

Aperçu des recherches menées cette année

Renverser le vieillissement des cellules souches des muscles
Le Dr Michael Rudnicki a découvert pourquoi les cellules souches des muscles perdent leur capacité à réparer les dommages attribuables au vieillissement, rapprochant ainsi de la réalité les traitements régénérateurs contre les maladies musculaires. L’étude est publiée dans la revue Nature Medicine.
Les anticoagulants ne préviennent pas les complications de grossesse
Des milliers de femmes dans le monde peuvent maintenant éviter les injections inutiles et potentiellement nocives d’anticoagulants, grâce aux résultats d’une vaste étude clinique internationale menée par le Dr Marc Rodger et publiée dans The Lancet.
Association de virus et de médicaments pour créer un puissant traitement anticancéreux
Une étude menée par Jean-Simon Diallo, Ph.D., et publiée dans Nature Communications, révèle que les composés qui déstabilisent la structure interne de nos cellules peuvent fortement favoriser la virothérapie oncolytique.
Une percée pour le syndrome de la personne raide grâce aux cellules souches
Deux femmes se sont complètement remises du syndrome de la personne raide, après que le Dr Harold Atkins et l’équipe de greffe de cellules souches ont appliqué leur recherche novatrice au traitement de cette rare maladie auto-immune et débilitante. Leur expérience est décrite dans la revue médicale JAMA Neurology.
Un médicament pour contrôler l’appétit pourrait aussi combattre l’anxiété
Une étude dirigée par Hsiao-Huei Chen, Ph.D., publiée dans Neuron, révèle un nouveau processus biologique qui régule l’anxiété et l’obésité et indique qu’un médicament en cours d’essais cliniques pour traiter l’obésité serait aussi une méthode prometteuse pour combattre les troubles de l’anxiété.
Un traitement révolutionnaire contre l’hépatite C
Une étude clinique internationale publiée dans le New England Journal of Medicine montre qu’un nouveau médicament antiviral peut guérir près de 100 % des cas d’hépatite C, une maladie du foie potentiellement mortelle. Le Dr Curtis Cooper a dirigé l’étude à Ottawa.
Le vieux sang aussi bon que le sang frais
Contrairement à la croyance populaire, une vaste étude clinique internationale, dirigée par les Drs Dean Fergusson, Alan Tinmouth et leurs collaborateurs publiée dans le New England Journal of Medicine, montre que le sang conservé pendant trois semaines est aussi bon que le sang frais pour les transfusions aux patients gravement malades.
Un formidable coup de pouce pour les biothérapies contre le cancer
John Bell, Ph.D., lance BioCanRx, un réseau national de 60 M$ consacré à la mise au point de biothérapies qui se sont révélées prometteuses dans le traitement et même la guérison de nombreux cancers, avec peu d’effets secondaires.
Renforcer les cellules souches pour traiter les maladies vasculaires
Marjorie Brand, Ph.D., et le Dr David Allan ont découvert qu’il est possible d’accroître considérablement le potentiel thérapeutique des cellules souches des vaisseaux sanguins en les traitant au préalable avec des médicaments épigénétiques qui changent l’activité des gènes. Publiée dans Cell Stem Cell, cette recherche pourrait améliorer le traitement par cellules souches des maladies du cœur, des AVC et d’autres maladies touchant les vaisseaux sanguins.
Un test d’ADN pour accélérer le diagnostic de la tuberculose à Iqaluit
Le Dr Gonzalo Alvarez a découvert qu’un test d’ADN permet de diagnostiquer la tuberculose et de commencer le traitement en moins de deux jours à Iqaluit, comparativement au processus antérieur qui pouvait prendre d’une semaine à plus d’un mois. Les résultats sont publiés dans la revue CHEST.
Quelle est l’incidence de vos habitudes de vie sur votre santé et votre espérance de vie?
Le Dr Doug Manuel a élaboré une calculatrice en ligne pour aider les Ontariens à estimer leur espérance de vie et le nombre de jours qu’ils pourraient devoir passer à l’hôpital compte tenu de leurs habitudes et de leur style de vie.
Comment détruire les cellules du cancer de l’ovaire résistant à la chimiothérapie
Le Dr Benjamin Tsang a découvert un biomarqueur potentiel et une nouvelle approche pour traiter le cancer de l’ovaire résistant à la chimiothérapie, fondée sur une protéine appelée gelsoline. L’étude est publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.
Une étude surprenante pourrait sauver des patients ayant reçu une transplantation rénale
Le Dr Greg Knoll et Dean Fergusson, Ph.D, ont découvert qu’un médicament qui réduit le risque de cancer chez les patients ayant reçu une transplantation rénale augmente en fait le risque global de décès comparativement à d’autres médicaments. L’étude clinique est publiée dans le British Medical Journal.
Un nouveau traitement pour les AVC sauve des vies
Les personnes victimes d’un AVC grave ont maintenant accès à une intervention vitale pour retirer les caillots, grâce à une étude clinique internationale publiée dans le New England Journal of Medicine. Les Drs Cheemun Lum et Dariush Dowlatshahi ont dirigé l’étude à Ottawa.
La collaboration et le respect favorisent un climat propice à la sécurité des patients
Ginette Rodger, Ph.D., et son équipe ont découvert que le Modèle de soins interprofessionnels, mis en œuvre à L’Hôpital d’Ottawa en 2006, a contribué à établir un climat plus propice à la sécurité des patients en favorisant la collaboration et le respect. Une analyse du modèle, dirigée par Milisa Manojlovich, Ph.D., est publiée dans la revue International Journal for Quality in Health Care.
Utiliser les mathématiques pour comprendre la maladie
Ted Perkins, Ph.D., résout un problème mathématique vieux de 50 ans et utilise la solution pour aider à analyser comment les protéines se replient, un problème important dans de nombreuses maladies. L’étude est publiée dans Nature Communications.
Amélioration du compte rendu de recherche pour un plus grand effet
David Moher, Ph.D., est un chef de file mondial dans l’élaboration de lignes directrices sur le compte rendu de résultats de recherche pour qu’ils aient le plus grand effet. Sa dernière contribution, publiée dans le British Medical Journal, porte sur les protocoles pour les examens systématiques.
Les patientes atteintes du cancer du sein en chimiothérapie ont intérêt à faire davantage d’exercice
Selon la Dre Roanne Segal, l’exercice peut aider les patientes atteintes du cancer du sein à composer avec la chimiothérapie et en faire davantage est préférable, surtout pour les patientes plus jeunes et plus en forme. Les résultats sont publiés dans le British Journal of Cancer.